Un petit aperçu du rétro-gaming

Il n'y a pas de définition universelle du rétro-gaming mais on englobe de façon large sous ce terme la pratique qui consiste à jouer à des jeux “anciens” ou à les collectionner.

Celle-ci aura donc des variations selon le degré de purisme de l'amateur de jeux à qui vous en parler ! On peut jouer sur du matériel ancien, sur des rééditons de consoles, ou encore sur des consoles modernes. On peut jouer avec des cartouches de jeu d’origine, avec des copies modernes de cartouche anciennes ou avec des remakes modernes de vieux jeux. Personnellement, je trouve que tout l’intérêt de cette pratique consiste à retrouver des sensations, à voyager dans le temps, et cela ne peut que passer par la pratique sur les modèles originaux, souffler dans la cartouche avant de l’insérer, sentir les joysticks !

Le rétro-gaming sur du matériel ancien va donc être en partie réservé aux collectionneurs passionnés, le rétro-gaming est une passion difficile à mettre en œuvre car le matériel est usagé, n’est plus maintenu et est difficilement réparable. Par ailleurs les consoles comme les jeux sont difficiles à se procurer : le rétro-gaming est dans ce cadre essentiellement un marché de collectionneurs.

Pour les amoureux de rétro voulant pratiquer leur passion, il existe des salles spécialisées qui permettent de jouer sur des consoles anciennes d’origine sans avoir à investir dans le matériel.

Le rétro-gaming sur des rééditions de consoles anciennes

Minecraft (sorti en 2011) et Pokémon Go mobile (sorti en 2016) représentent respectivement le révélateur et le catalyseur d’une nouvelle tendance dans le domaine du jeu vidéo : le rétro-gaming.

Dès le début des années 2000 quelques structures peu connues du grand public font des essais en mettant sur le marché de vieux jeux revisités. Ces essais restent cependant confidentiels et bénéficient d’un succès mitigé auprès des amateurs de rétro-gaming.

C’est aussi l’époque où les communautés d’amateurs de rétro-gaming se structurent autour de sites et forums internet consacrés à une console ancienne ou autour d’un jeu. Des émulateurs voient le jour sous forme de ROM à destination des PC. Mais le rétro-gaming reste un domaine d’amateurs et de collectionneurs. Le marché reste dans l’ombre car il se heurte au problème de la légalité du portage des jeux vidéo sur des supports modernes. Les majors du jeu vidéo sortent quelques jeux sur les plateformes de téléchargement pour mobile, mais avec parcimonie.

Lors de sa sortie en 2011, Minecraft marque la prise de conscience des industriels du jeu vidéo qu’il existe un réel attrait pour le rétro-gaming. Minecraft est un jeu minimaliste, reprennant les codes des premiers jeux, notamment un retour au pixel. Il séduit très rapidement des centaines de millions de joueurs à travers le monde, tant et si bien qu’il se fait racheter par Microsoft en 2014.

Le jeu Pokémon Go développé par Niantic et publié au cours de l’été 2016 connaît un succès immédiat empochant au passage quelques records au Guinness Book comme le nombre de téléchargements le plus important en un mois. Il s’agit d’une réédition adaptée aux smartphones d’une série d’anciens jeux vidéo des années 1990 commercialisés par Nintendo. A noter que Nintendo est actionnaire de Niantic et dépositaire de la licence Pokémon.

Le gigantesque succès de ces deux jeux va confirmer aux industriels qu’il existe un attrait non négligeable pour le rétro-gaming. 

Au milieu des années 2010, certains fabricants (Nintendo en tête) rééditent d'anciennes consoles iconiques des années 1980 et 1990, modernisées afin de répondre aux standards techniques actuels (prises USB, HDMI). Ces consoles estampillées « rétro-gaming » sont proposées à un prix modeste (autour de 50€) avec une bibliothèque plus ou moins fournie de vieux jeux. D’autres constructeurs ont ensuite emboîté le pas de Nintendo, comme Sega.

Les rééditions de consoles anciennes et les kits permettant d’émuler les consoles anciennes ne fournissent pas de compatibilité avec les cartouches d’origine, mais permettent aux fans d’assouvir leur passion du rétro-gaming sur du matériel moderne.   

Aujourd’hui le segment rétro-gaming des catalogues de jeux vidéo représente autour de 10% de l’ensemble du catalogue des éditeurs.  Une réelle aubaine pour Nintendo qui a su investir le segment au bon moment.


Partager ce message


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés